. .
Forêt et filière bois

 

La forêt est un élément essentiel des paysages du Vercors. Avec une superficie de 125 000 ha elle couvre plus de 60 % du territoire. Cette forêt est très diversifiée en raison d’un important gradian d’altitude, de la multitude des expositions et des sols.

 

Le Hêtre, le Chêne Pubescent, le Noyer, le Châtaignier, les Erables, le Frêne, le Merisier, le Tilleul sont les principales essences feuillues parfois mélangées avec des résineux, elles constituent près des 3/4 des peuplements forestiers (50 % de peuplement feuillus pur).

Le Sapin Pectiné, l’Epicéa Commun, le Pin Sylvestre, le Pin Noir, le Pin à crochet et plus rarement le Mélèze d’Europe constituent les peuplements résineux (25% en peuplement pur).

 

La forêt appartient toujours à quelqu’un, sur le Parc 50% est propriété de particuliers (privée), 33 % de communes ou collectivités et 17 % de l’Etat (forêts domaniales). La gestion est conduite par le propriétaire, un expert ou une coopérative en forêt privée et par l’Office National des Forêts pour les forêts relevant du régime forestier (forêts communales, domaniales…)

Lorsque c’est possible techniquement et économiquement, ces forêts font l’objet d’exploitations régulières. Près de 150 000 m3 de bois sont exploités annuellement, ceci est inférieur à la capacité de production annuelle globale des forêts. La coupe est l’outil utilisé par les gestionnaires pour améliorer la qualité des peuplements, pour les renouveler en s’appuyant sur la régénération naturelle et pour récolter la production.

Les résineux produisent principalement des bois destinés à la construction, l’emballage ou la trituration (Papier, bois énergie) selon leur qualité, l’essentiel des feuillus est destiné pour le chauffage à l’exception de quelques bois de qualité utilisables en menuiserie (feuillus précieux). La quasi totalité des forêts communales et domaniales sont certifiées PEFC, système européens de certification de gestion durable des forêts. La surface de forêts privées certifiées est en progression, cependant la multitude des propriétaires privés (près de 10 000 propriétaires sur le Parc) complique ce développement.

Outre ce rôle de production, la forêt est aussi un espace d’accueil pour de nombreuses activités (rôle social), elle joue également un important rôle de protection des sols et des équipements.