. .

Par une politique ambitieuse en faveur des économies d’énergie et des énergies renouvelables, le Parc s’engage à contribuer aux efforts nationaux et internationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

SAMBA

Le projet SAMBA (Sustainable Mobility Behaviours in the Alpine Region)

En 2018, le Parc a été retenue dans le cadre d'un appel à projet (Interreg « Espace Alpin ») pour mener un projet européen sur la mobilité. SAMBA réuni des partenaires français (le Département de l'Isère et le Parc du Vercors), ainsi que des agences, des instituts ou des collectivités Italiens, Allemands, Autrichiens, Slovènes.
A l'échelle de l'espace alpin SAMBA cherche à promouvoir le changement de comportement en matière de mobilité en travaillant sur des méthodes d’incitation basée sur des gratifications, la tarification, la communication et le marketing. Au sein du projet européen le Vercors est un cas d'étude en tant que zone touristique.

 

Et concrètement dans le Vercors ?

Outre la mise en commun et les échanges avec les partenaires européens, le projet permettra au Vercors de bâtir et d'expérimenter des solutions pour inciter les visiteurs à venir sans leur voiture et les habitants à se déplacer autrement dans le massif. Il s'agit d'utiliser différents leviers que sont les incitations économiques, les réseaux sociaux, la communication, le marketing...
Il sera notamment question de :
- mieux communiquer pour faire connaître les services existants pour rejoindre le Vercors depuis les gares et les agglomérations,
- proposer des incitations au gens venant sans voiture, élaborées avec des professionnels (offres spéciales, réductions...),
- promouvoir davantage les solutions de mobilité existantes sur le territoire (navettes, VAE, covoiturage, autostop organisé...),
- construire des itinéraires ou des offres spécifiques sans voiture,
- inciter au covoiturage sur des évènements culturels ou sportifs.

Si ces sujets vous parlent et que vous êtes intéressé, n'hésitez pas à nous contacter emmanuel.jeanjean@pnr-vercors.fr
Pour plus d'informations

Capture_decran_2019-02-27_a_16.02.56.png

samba_300ppi.png

 

Des exemples dans l'action

 

Les centrales villageoises photovoltaïques

Initié par RAEE et les Parcs naturels régionaux de Rhône-Alpes, le projet des centrales villageoises a démarré en 2010 dans 8 territoires pilotes dont le Parc du Vercors. Il a débouché sur un modèle qui essaime désormais ailleurs et qui repose sur une Charte de valeurs et l’utilisation d’une boîte à outils. Les sociétés locales à gouvernance coopérative louent des toits publics ou privés pour y exploiter des installations phtovoltaïques.

 

Les sociétés locales « Centrales villageoises » associent citoyens, entreprises et collectivités pour réaliser ensemble des installations de production d’énergie renouvelable sur un territoire donné. Leurs objectifs : développer les ENR en portant des projets de qualité localement maîtrisés, contribuer au développement économique du territoire, et sensibiliser la population aux enjeux climatiques.

 

 

 

Le Parc du Vercors reconnu Territoire à Energie Positive

En décembre 2016, le Parc naturel régional du Vercors et Grenoble Alpes Métropole (GAM) ont signé la convention Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV) avec Ségolène Royal, Ministre de l'environnement.

 

Cette convention permet aux communautés de communes du Massif du Vercors, du Vercors, du Pays du Royans et de la Raye de bénéficier d'aides directes sur 3 ans financés à raison de 80 % pour des projets : réhabilitations énergétiques de bâtiments publics, extension de réseau de chaleur, acquisition de véhicules électriques, étude de faisabilité sur l'éolien… La convention permettra en outre de lancer une plateforme de rénovation énergétique de l'habitat sur 3 communautés de communes (CCMV, CCV, CCPR), en aidant financièrement les ménages souhaitant réaliser une rénovation énergétique de leur habitation principale. C'est en tout 562 000 euros qui bénéficient aux territoires des 4 communautés.

 

Le syndicat mixte du Parc du Vercors pourra lancer trois actions en collaboration avec la Métropole : un dispositif d'autostop organisé avec une signalétique active et connectée, un projet pour encourager le stockage et le séchage du bois de chauffage, une étude et une animation pour la mise en place d'une réserve de ciel étoilé.

 

Cette convention a été rendue possible avec l'aide de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de l'Ademe et de la DREAL qui ont permis la l'élaboration d'un projet TEPOS commun entre le Vercors et la Métropole. C'est donc une double reconnaissance - régionale avec TEPOS et nationale avec TEPCV.

 

Ecoutez, voir

Les Territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV)
Ce sont des territoires qui s’engagent dans une démarche permettant d’atteindre l’équilibre entre la consommation et la production d’énergie à l’échelle locale. Leur plan d’action s’appuie sur 4 piliers : favoriser l’efficacité énergétique ; réduire des émissions de gaz à effet de serre ; diminuer la consommation d’énergies fossiles ; développer les énergies renouvelables.

 

 

 Quel éclairage public pour demain ?

Les questions de l'économie en matière d'éclairage public et de la pollution lumineuse font partie des actions de sensibilisation menées par le Parc naturel régional du Vercors dans le cadre de la transition énergétique. Une démarche accompagnée par le CPIE, l’Association Nationale de Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes, la FRAPNA et les associations pour une gestion durable de l’énergie.

 

quel éclairage public pour demain

 

 
 
 

L'équipe ...

Emmanuel Jeanjean
Chargé de mission énergie et mobilité

EJ.png

Pas d'enregistrement pour ce critère de recherche